Me revoilà sur le réseau après de longues semaines d’absence. J’ai passé l’essentiel de ce temps à essayer de rédiger un ouvrage. Enfin, le terme est peut-être ambitieux. Disons qu’il s’agit du récit des aventures scientifiques ou technologiques auxquelles j’ai été mêlé durant les quinze dernières années dans l’univers du réseau et des data numériques. Ce n’est pas un livre scientifique au sens académique puisqu’il est rythmé suivant la succession d’épisodes différents, du moins tels que je m’en souviens. Ce n’est pas non plus un récit d’aventures exotiques puisque s’y succèdent des concepts ou des théories découvertes au fur et à mesure de notre recherche technologique sur les data et les réseaux. Ce n’est qu’une synthèse un peu finalisée où alternent le «je» et le «nous» pour indiquer le caractère collectif de toutes ces aventures en marge de la science officielle ou des programmes déclarés. Aucune de ces aventures n’aurait été possible sans la participation d’une génération de jeunes ingénieurs (la plupart issus de l’U.T.C.) lancés dans la quête que je poursuis depuis tant d’années, la forme du web.

L’ouvrage s’intitule «Chroniques du Web» et porte comme sous-titre «Expéditions scientifiques dans l’univers des données numériques et des réseaux». Un livret complémentaire suit ces chroniques, les «Etudes cartographiques», qui regroupe quelques projets de cartographie réalisés sur des jeux de données issus de bases de connaissances mais où sont appliqués les instruments et les méthodes qui nous sont servi à explorer le web et sa fascinante structure distribuée. Le plan arrêté pour cette suite d’épisodes est le suivant:

Chroniques du web (première partie)

  • Voir le web
  • Questions de distances
  • Hiérarchie(s)
  • Agrégats
  • Méthodes et instruments
  • Des Data ciselées
  • Le Web Datarium
  • Broadcast ou viralité?
  • L’information, en n dimensions
  • Là où s’arrête la quête…

Etudes Cartographiques (seconde partie)

  • Archéologie des connaissances
  • Révélations
  • La cartographie d’information et l’alchimie quali-quantitative
  • Cartographier la science
  • Les écosystèmes d’innovation

Chacun des chapitres aborde un des nombreux défis techniques, méthodologiques ou théoriques auxquels nous avons été confrontés et j’essaie, çà et là, d’en tirer quelques enseignements généraux. L’ouvrage comporte aujourd’hui quelques 180 pages et de nombreuses illustrations, pour l’essentiel issues de nos expéditions dans lesquelles j’ai souvent joué le rôle de cartographe comme l’aurait fait un photographe dans une expédition scientifique au pôle nord ou en Amazonie. Je ne sais pas quel est le statut de cet ouvrage et ne peut constituer une contribution scientifique authentique au sens restreint de la recherche académique. Dans un premier temps, je vais le proposer aux étudiants de l’U.T.C. qui sont inscrits ce semestre dans mon enseignement. Il fera ainsi office de support de cours et j’y apporterai les modifications que les ingénieurs voudront bien m’indiquer. Dans un second temps, je publierai sur ce blog quelques-uns des chapitres les plus aboutis (du moins à mon sens). Le temps viendra où il sera édité sous forme papier à laquelle je tiens, bien que je baigne dans l’univers abstrait des données et des machines. Enfin, si je trouve un jour un éditeur qui accepte de publier ce genre d’ouvrage…